La Leishmaniose du chien

Transmise par la piqûre d’un moustique nommé phlébotome, la leishmaniose du chien est une maladie parasitaire entraînant des symptômes graves susceptibles de tuer votre animal.

Notre région étant particulièrement touchée, nous vous recommandons de protéger votre chien de manière préventive grâce à la vaccination. Demandez-nous plus de renseignements.


Un chien infecté mourra s’il n’est pas traité.
Or, le traitement pour soigner un chien infecté de leishmaniose est onéreux, long et difficile pour votre animal. Il permet de retarder l’apparition de la maladie mais ne la guérit pas. Il nécessite également un suivi médical régulier chez votre vétérinaire.

 

Comment se transmet la leishmaniose du chien ?

Cette maladie est essentiellement transmise au chien et à l’Homme par la piqûre d’un insecte, voisin du moustique, appelé phlébotome. Ce dernier se nourrit surtout en fin de journée et en début de nuit entre les mois d’avril à octobre.

Lorsqu’un phlébotome pique un chien, en général sur l’oreille, le museau ou les pattes, des parasites (leishmanies) sont déposés à la surface de la peau. Une petite lésion apparaît alors.
Les parasites envahissent ensuite les cellules des différents organes du chien et créent ainsi de multiples dommages (foie, peau, rate, ganglions, reins).

 

Quelles sont les zones à risque :

En France, la région méditerranéenne, la région Sud-Ouest, la Corse ainsi que certains départements de la région Rhône-Alpes sont concernés. Les DOM-TOM sont également infectés.

Nous habitons donc une région gravement touchée !

 

Nos conseils contre la leishmaniose :

Les risques de contamination sont plus élevés d’avril à octobre.

  • Ne laissez pas sortir votre chien dehors en début de soirée.
  • Prévoyez des ventilateurs à proximité (le phlébotome est très léger, il n’aime donc pas le vent)
  • Prévoyez de coucher votre chien plutôt à l’étage de la maison.
  • Évitez de le faire dormir dehors dans sa niche.
  • Evitez de laisser des réservoirs d’eau stagnante.
  • Luttez contre les rongeurs, hôtes préférentiels des phlébotomes.
  • Utilisez des moustiquaires.
  • Utilisez un insecticide adapté en permanence (demandez-nous conseil).
  • Vaccinez votre animal avant qu’il ne soit infecté.

Le vaccin n’empêche pas l’infection mais augmente la résistance du système immunitaire contre la maladie.
Le risque de développer la maladie est divisé par 4 chez les chiens vaccinés.

Ce vaccin peut se faire dès l’âge de 6 mois et s’effectue indépendamment des autres vaccinations.

Il doit respecter un protocole précis :
=> Un dépistage est effectué avant car seuls les chiens non infectés peuvent être vaccinés.
=> Il est recommandé de vermifuger son chien avant la vaccination.
=> 3 injections séparées de 3 semaines d’intervalle suivies de rappels annuels.

 

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Tous les chiens piqués par le moustique ne développent pas la maladie. Certains chiens sont prédisposés (boxers) mais certaines races sont naturellement protégées contre la maladie.

La leishmaniose du chien est une maladie d’évolution lente. Ses symptômes peuvent apparaître des mois voire des années après la contamination. De ce fait, les symptômes de cette maladie dépendent de la localisation du parasite dans l’organisme du chien. Ils peuvent apparaître simultanément ou séparément, ce qui rend le diagnostic d’autant plus difficile.

Les principaux symptômes essentiels de cette maladie sont les suivants :

  • Un amaigrissement progressif du chien.
  • Des problèmes cutanés : ulcères de la peau au niveau du nez, des oreilles et des coussinets, perte de poils, pellicules…
  • Des saignements de nez plus ou moins fréquents et souvent impressionnants.
  • Des griffes anormalement longues.
  • Des ganglions volumineux, une taille augmentée du foie et de la rate.

Un diagnostic difficile chez le chien :

Les symptômes de la leishmaniose étant nombreux et peu caractéristiques de la maladie, le diagnostic est difficile à poser.

Il est nécessaire d’effectuer un diagnostic biologique (prise de sang, prélèvement cutané, ponction ganglionnaire) afin de  mettre en évidence la présence d’infection.

Un dépistage régulier (test sanguin rapide) est recommandé même chez les chiens en bonne santé afin de diagnostiquer la maladie de manière précoce.
Un diagnostic précoce et un bon suivi thérapeutique sont nécessaires pour augmenter les chances de guérison de votre chien.

Demandez-nous conseil !

 

Télécharger notre fiche conseil : La Leishmaniose du chien